À quoi consiste l’égouttage et le raccordement de terrain ?

17 Jan by admin

À quoi consiste l’égouttage et le raccordement de terrain ?

Dès même la lecture de l’offre de vente, le futur acquéreur d’une maison doit naturellement songer aux principales conditions d’un terrain « prêt à bâtir » ! En dehors des spécificités techniques propres au sol comme un terrain déjà aplani, il y a la viabilisation. C’est l’étape qui consiste à définir les possibilités de raccordement aux entrées d’eau, de gaz et d’électricités et également de sortie des eaux usées dites « égouttages ». Égouttage et raccordement sont alors deux termes à cerner absolument au préalable de l’achat du terrain.

L’égouttage : l’essentiel pour les sanitaires

Les eaux de la cuisine, de la salle de bain, celles issues des lessives et parfois même les eaux de pluie doivent être canalisées. Dans ce sens la maison prévoit les installations pour les traiter et les acheminer vers les réseaux d’évacuations communes ou les fosses septiques individuelles. On parle alors des travaux d’égouttage. Le site de tca-constructions.be relate plus amplement les détails sur de tels travaux. L’égouttage comme son nom l’indiquent consiste à :

  • Dresser un plan du système d’égouttage ;
  • Réalisation des fouilles et des tranchées pour recevoir les conduits ;
  • Mise en place des tuyaux de drainage, de canalisation, des caniveaux pour recueillir les eaux de ruissèlement, de pluies, de lavage et des éventuelles eaux usées ;
  • Protection des installations par des pierres et des gravillons superposés ;
  • Assurer le stockage et traitement avant le déversement à l’égout public via le réseau de traitement, la fosse septique, le raccordement à l’égout public, le pompage et le conduit de refoulement.

Cette étape ou opération doit être laissée au soin d’un professionnel. En effet, les travaux d’égouttage demandent de la minutie notamment sur le calcul de la pente, les soins dans l’étanchéité de l’ensemble de l’installation et les dispositifs de réglages susceptibles de créer des gros dommages s’ils ne sont pas maîtrisés. Par ailleurs, les professionnels attestent à la fin des travaux, lors des réceptions techniques, par un document certifiant une installation en norme. Une telle preuve est l’incontournable en cas de sinistre lié aux travaux.

 Le raccordement : Pour la desserte en eau, électricité, gaz et communication

Le raccordement concerne ainsi les entrées si l’égouttage se focalise sur les sorties. Il y a quelques points spécifiques à retenir à chacune de ses sources. Le raccordement au gaz mentionne la nécessité d’une attestation de conformité des travaux avant la mise en service. L’électricité demande des estimations de la consommation du foyer pour un bon dimensionnement du système. L’éligibilité de votre commune aux fibres est requise pour le téléphone. L’obtention du compteur d’eau juste après la réception des travaux pour le raccordement au fournisseur d’eau.

Les travaux consistent à la pose des conduites ou des fibres d’amenées avec des démarches administratives bien définies en fonction de l’éloignement du chantier et du fournisseur. Les charges allouées à l’installation du système au sein du foyer reviennent au propriétaire à des frais dépendant de la complexité des travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *